Cet humanisme concerne ce qu’il y a de plus essentiel pour l’être humain, et en particulier : vivre son enfance ; avoir une éducation qui développe la personnalité de l’enfant sans l’enfermer ; donner et entretenir le goût d’apprendre toute la vie ; développer son estime de soi ; respecter l’autre dans ses différences, dans son individualité ; respecter l’autre sans vouloir imposer « sa » vérité.