L’une des applications pratiques les plus fascinantes de l’effet Zeigarnik est pour lutter contre la procrastination, c’est-à-dire la tendance à remettre à plus tard ce que nous devons faire maintenant.
Notre tendance à la procrastination est en générale élevée lorsque quand nous sommes confrontés à une tâche importante que nous avons du mal à démarrer. C’est souvent parce que nous ne savons pas comment commencer ou même par où commencer.
L’effet Zeigarnik propose une stratégie originale : commencez quelque part, n’importe où. Ne commencez pas avec le plus difficile. Commencez par quelque chose de facile en premier. Si vous pouvez juste commencer avec n’importe quelle partie d’un projet, alors le reste du projet aura tendance à suivre. Une fois que vous aurez démarré, il y a quelque chose qui vous attirera vers la fin.

Bien que la technique soit simple, nous l’oublions souvent. En général, nous voyons les difficultés majeures d’un problème ou d’un projet, ce qui nous pousse à remettre à plus tard, parfois indéfiniment, ce que nous pourrions ou devons faire maintenant. Commençons petitement, et le reste suivra.

Bruno Hourst

Références
The Zeigarnik Effect