L’effet de la musique classique sur les gènes essentiels à la mémoire et à l’apprentissage

Des études utilisant l’imagerie cérébrale avaient déjà démontré qu’écouter de la musique modifie la structure et le fonctionnement du cerveau humain, mais les mécanismes moléculaires à l’origine de ces effets restaient inconnus.

Une étude menée par Chakravarthi Kanduri de l’université d’Oslo (Norvège) et Irma Järvelä de l’université d’Helsinki (Finlande), étude publiée dans la revue PeerJ (revue scientifique de biologie et de médecine), a montré pour la première fois comment la musique transforme notre code génétique. Plus précisément, cette étude a montré que l’écoute de musique classique renforce l’activité des gènes impliqués dans l’apprentissage et la mémoire. En même temps, elle réduit l’activité des gènes impliqués dans la neurodégénérescence.

Pour l’étude, 48 participants ont écouté le Concerto pour violon n ° 3 en sol majeur de Mozart, K.216. Des échantillons de sang ont été prélevés juste avant l’écoute et juste après.

Pour constituer un groupe témoin, certaines des mêmes personnes ont également eu des échantillons de sang prélevés avant et après une autre activité non musicale.

Les résultats ont montré que la musique classique renforçait l’activité des gènes impliqués dans la neurotransmission synaptique et la sécrétion de dopamine, deux facteurs importants pour la mémoire et l’apprentissage. De plus, la musique classique a réduit l’activité des gènes connus pour être impliqués dans des maladies telles que la maladie de Parkinson.

Cependant, ces effets n’ont été observés que chez les personnes ayant une expérience musicale, comme l’explique Irma Järvelä :

« L’effet n’était détectable que chez les participants expérimentés sur le plan musical, ce qui suggère l’importance d’être familiarisé avec la musique pour profiter de ses effets induits. »

D’une manière pratique, les résultats de cette étude ne font que confirmer l’importance d’une éducation musicale généralisée de tous les enfants. On peut regretter que cela soit très loin d’être le cas.

 

Bruno Hourst

Ressources

The effect of listening to music on human transcriptome

Classical Music’s Surprising Effect on Genes Vital to Memory and Learning

Suivez-nous, likez-nous 🙂
Patientez...

Inscrivez-vous à notre newsletter

(une fois par mois)
Scroll Up