L’approche du "mieux-apprendre", présentée par Bruno Hourst, s’appuie plus sur le bon sens et sur nos connaissances scientifiques et sociales de l’apprentissage que sur des théories complexes.

Cette approche est issue du courant anglo-saxon de l’Accelerative Learning. Elle est maintenant utilisée dans différents projets pédagogiques ainsi que dans le milieu des entreprises et de la formation personnelle.

Ni théorie ni méthode, il s’agit essentiellement d’un changement de regard et de perspective sur la manière dont nous apprenons et sur la manière dont nous transmettons un savoir.

Il s’agit de retrouver les fondements naturels qui donnent sa cohérence au fait d’apprendre : l’influence de l’environnement d’apprentissage, l’importance du développement psychologique et affectif de la personnalité, la prise en compte du mode préférentiel d’apprentissage de chacun, la cohérence avec le fonctionnement naturel du cerveau.