Si le sucre est mauvais pour nos dents, il l’est aussi pour notre cerveau et pour certaines capacités cognitives, comme l’apprentissage et la mémoire. C’est le constat d’une étude publiée dans la revue Neurology.

L’âge moyen des participants à l’étude était de 63 ans. L’étude a pris soin de choisir des personnes sans diabète ni intolérance au glucose ou ayant un taux élevé de sucre dans le sang. Ont également été exclus les personnes en surpoids ou ayant un problème de boisson.
Les chercheurs ont effectué à la fois un test de mémoire et ont scanné le cerveau des participants, en se concentrant sur la taille de l’hippocampe, une structure vitale pour la mémoire.
Aux résultats, les personnes ayant les niveaux de sucre les plus faibles dans le sang mémorisaient mieux. Elles avaient également un hippocampe plus gros, ce qui suggère que leur mémoire était en meilleure forme.
L’une des auteurs de l’étude, la Dr Agnes Flöel, a déclaré : “Ces résultats suggèrent que même pour les personnes ayant un taux normal de sucre dans le sang, abaisser leur taux de sucre dans le sang pourrait être une stratégie prometteuse pour prévenir les problèmes de mémoire et de déclin cognitif en vieillissant. Pour cela, des comportements comme une baisse de l’apport calorique et une augmentation de l’activité physique devraient être testés.”
Les auteurs de l’étude suggèrent que le sucre peut avoir un effet toxique sur le cerveau, en particulier dans ses centres de mémoire. En raison de sa grande vulnérabilité, l’hippocampe peut être l’une des premières cibles des processus délétères mis en œuvre par des niveaux de glucose chroniquement élevés.
Ce n’est pas la première étude à relier des niveaux élevés de glucose sanguin avec des structures cérébrales, en particulier l’hippocampe. D’autres études sur des personnes atteintes de diabète de type 2 et celles qui ont des problèmes d’absorption du glucose ont fait un lien entre un taux de sucre élevé dans le sang et des risques plus importants de maladie d’Alzheimer et de démence sénile.
Il est important de se rappeler que nous pouvons très bien vivre sans apport de sucre autre que celui naturellement présent dans les aliments, à condition qu’ils soient variés. Et que le sucre se cache partout dans la nourriture industrielle, même salée...

Bruno Hourst

Références
Higher glucose levels associated with lower memory and reduced hippocampal microstructure
High Blood Sugar Levels Linked to Brain Decay