Sans prendre le cœur au sens métaphorique – la musique est intiment liée aux émotions -, on a constaté l’effet bénéfique de la musique sur le fonctionnement cardiaque : en agissant sur le stress et l’anxiété, elle peut réduire une tension trop élevée, calmer un cœur qui bat trop vite.
Une somme de 23 études, faites sur 1500 patients, a montré l’influence positive de la musique, en particulier sur les personnes cardiaques.
Plus fort : la musique semble avoir un effet bénéfique après une attaque cérébrale. Dans 60% des cas, des personnes atteintes d’accident vasculaire cérébral ont les zones visuelles du cerveau qui sont affectées : le patient perd conscience des objets du côté opposé à l’endroit où le cerveau a été endommagé. Mais des études ont révélé que lorsque les patients écoutent leur musique préférée, une partie de leur attention visuelle est restaurée. Ainsi, la musique peut être un outil important dans la réadaptation pour les patients atteints d’AVC.
D’une manière plus générale, la musique permet de se détendre, de se concentrer, de réduire le stress et également de mieux apprendre : en réduisant les tensions et l’anxiété liées à tout apprentissage, elle permet en particulier de dissoudre progressivement les barrières personnelles qui limitent notre capacité à apprendre.

Bruno Hourst

Références
Bradt & Dileo, 2009
Tsai et al., 2013