Les humains sont les seuls primates qui font de la musique. Mais les origines et les fonctions de la musique dans l’évolution de l’être humain ne sont pas claires. La musique n’est-elle qu’un heureux sous-produit de l’esprit humain, ou peut-elle servir un autre but ? A-t-elle un rôle social et si oui, lequel ?
On constate, dans les cultures traditionnelles, que la musique et la danse font souvent partie intégrante de cérémonies importantes telles que les rites initiatiques, les mariages ou la préparation au combat. La musique est utilisée comme un outil favorisant le lien social et la cohésion de groupe. Mais peut-on généraliser ce rôle social de la musique ?
Cette question trouve une réponse particulièrement intéressante dans une étude publiée par la British Psychological Society.

Selon les résultats de cette étude menée par Rie Davies, de l’Université de West London, le fait de chanter et de jouer d’un instrument de musique peut améliorer le comportement des jeunes enfants de manière spectaculaire.
L’étude a montré que les enfants qui faisaient de la musique étaient plus serviables entre eux et possédaient de meilleures aptitudes à la résolution de problèmes que ceux qui avaient écouté une histoire.

Pour arriver à cette conclusion, l’étude a réparti au hasard 24 filles et 24 garçons de quatre ans en deux groupes différents :

  • le groupe « Musique » : dans ce groupe, les enfants ont joué de la percussion et ont chanté.
  • Le groupe « Histoire » : les enfants de ce groupe se sont assis tranquillement et ont écouté une histoire. Ensuite, il a été proposé aux enfants trois jeux permettant de tester leur capacité de coopération, leur capacité d’entre-aide et leur capacité de résolution de problème. . Les résultats ont été spectaculaires : les enfants qui faisaient partie du groupe « Musique » étaient 30 fois plus susceptibles d’être serviables que ceux du groupe « Histoire ». Les résultats étaient également spectaculaires pour la coopération : les enfants qui faisaient partie du groupe « Musique » étaient ensuite 6 fois plus susceptibles de coopérer.

L’auteur principal de l’étude, Rie Davies, a déclaré :
« Cette étude souligne le besoin pour les écoles et les parents de comprendre le rôle important que joue la musique dans la vie des enfants en termes de liens sociaux et de comportements d’entre-aide. La musique en classe, en particulier le chant, peut encourager les élèves ayant des difficultés d’apprentissage et les difficultés émotionnelles à se sentir moins aliénées dans l’environnement scolaire. »

Ces résultats confirment une étude antérieure menée par Sebastian Kirschner et Michael Tomasello du Department of Developmental and Comparative Psychology de Leipzig (Allemagne), qui a également montré des effets bénéfiques de la musique sur le comportement des jeunes enfants. Les auteurs de cette étude concluaient que la musique est plus qu’un simple sous-produit intéressant de l’esprit humain – en fait elle remplit des fonctions importantes : la musique assurerait le maintien des liens sociaux, favoriserait l’engagement social, améliorerait la coopération et le comportement d’un groupe social.

Bruno Hourst

Références
Joint music making promotes prosocial behavior in 4-year-old children
Making Music Dramatically Improves Young Children’s Behaviour