Le yoga, après avoir longtemps été une pratique relativement peu répandue, devient presque un phénomène de société : les revues de yoga fleurissent dans les kiosques, les articles sur le yoga dans les revues supposées nous rendre plus heureux sont innombrables. La photo « cliché » la plus répandue est celle d’une belle jeune femme, en pose de pseudo-lotus sur fond de nature.

Le yoga est une pratique spirituelle ancienne, qui est considérée comme ayant de nombreux effets bénéfiques. Mais que disent les chercheurs concernant la pratique du yoga ?
Selon une étude, la pratique du « hatha yoga » (la forme de yoga la plus pratiquée en Occident) trois fois par semaine pendant 8 semaines a amélioré les fonctions cérébrales de personnes âgées.

On a mesuré le temps de réaction et la précision à des tests cognitifs de 61 adultes, âgés entre 55 et 79 ans, avant et après un cours de yoga de huit semaines. Leurs résultats ont été comparés à ceux d’un groupe similaire de personnes qui se sont rencontrées selon le même calendrier, mais ont plutôt effectué des exercices d’étirement et de tonification.

Le professeur Edward McAuley, qui a dirigé l’étude avec Neha Gothe, a expliqué les résultats :
« Les participants au groupe pratiquant le yoga ont montré des améliorations significatives dans la mémoire de travail, qui implique en permanence la mise à jour et la manipulation de l’information.
Ils étaient également capables d’accomplir des tâches rapidement et avec précision, sans être distraits. Ces fonctions mentales sont pertinentes pour notre fonctionnement quotidien, où nous avons besoin d’effectuer plusieurs tâches à la fois et de planifier nos activités. »

Le hatha yoga, tel qu’il est pratiqué en Occident, consiste en général à prendre une série de postures, ainsi que des exercices de méditation et de respiration concentrée.
Neha Gothe explique : « Le Hatha yoga exige un effort concentré pour prendre les postures, contrôler le corps et respirer à un rythme régulier. Il est possible que cette concentration sur le corps, l’esprit et le souffle durant la pratique du yoga se généralise à des situations en dehors des cours de yoga, résultant en une meilleure capacité à maintenir son attention. »

Les résultats de cette étude confirme d’autres études, qui ont montré qu’une courte séance de yoga stimule immédiatement les fonctions cérébrales.

D’autres bénéfices du yoga (comme réduire le stress, la dépression et l’anxiété) ont été étudiés et en font une pratique fascinante, que l’on peut proposer même aux jeunes enfants. Mais n’oublions pas que nous ne faisons que redécouvrir une pratique millénaire, et que le yoga ne se cantonne pas qu’en des postures mais qu’il a d’autres nombreux aspects intéressants à découvrir.

Bruno Hourst

Références
The effects of an 8-week Hatha yoga intervention on executive function in older adults