Une étude a été réalisée par l’Université d’Otago, en Nouvelle-Zélande, sur 1037 personnes qui ont été suivies de la naissance jusqu’à l’âge de 26 ans. Les chercheurs ont examiné la corrélation possible entre le nombre d’heures d’écoute de la télévision entre 5 et 15 ans et les comportements antisociaux au début de l’âge adulte.

L’étude a conclu qu’une forte consommation de télévision dans l’enfance est associée à l’âge adulte à un risque accru de comportements violents, de troubles de la personnalité et de pathologies psychiatriques, pour les hommes comme pour les femmes.
Selon le Professeur Bob Hancox, co-auteur de l’étude, le risque d’avoir une condamnation pénale à l’âge adulte augmente d’environ 30 % pour chaque heure supplémentaire par semaine passée par un enfant à regarder la télévision.
Selon cette étude, « Ce ne sont pas les enfants qui sont déjà asociaux qui regardent davantage la télévision, mais c’est au contraire les enfants qui regardent beaucoup la télévision qui risquent de présenter des troubles de la personnalité. Bien entendu, nous n’affirmons pas que la télévision provoque tous les comportements déviants, mais cette étude confirme l’hypothèse selon laquelle une réduction de la consommation de télévision par les enfants pourrait, dans une certaine mesure, réduire l’incidence de certains troubles des comportements à l’âge adulte. »

Les chercheurs concluent leur étude : Trop de télévision pendant l’enfance et l’adolescence est associé à un comportement antisocial accru au début de l’âge adulte. Ils soutiennent la recommandation de l’American Academy of Pediatrics, selon laquelle les enfants ne devraient pas regarder plus de 1 à 2 heures de télévision chaque jour.

***

Les résultats de cette étude sont cohérents avec d’autres recherches qui fournissent des preuves supplémentaires que trop regarder la télévision quand on est enfant peut avoir des conséquences à long terme sur le comportement.
En particulier une autre étude a été réalisée par des chercheurs de l’Université de Glasgow et publiée en ligne dans Archives of Disease in Childhood.
Cette étude a porté sur 11 000 enfants nés entre 2000 et 2002. Les chercheurs ont observé la santé et le développement à long terme des enfants. Entre l’âge de 5 ans et de 7 ans, ils ont demandé à leur mère de remplir un questionnaire mesurant l’hyperactivité, les problèmes de comportement, la difficulté à se faire des amis, les symptômes émotionnels et l’empathie.
Les chercheurs demandaient également le temps passé par les enfants devant la télévision à l’âge de 5 ans. Ils ont relevé que, dès l’âge de 5 ans, près des deux-tiers des enfants étaient devant leur téléviseur entre une et trois heures chaque jour, que 15% regardaient la télévision plus de trois heures par jour, et moins de 2% ne regardait pas du tout la télévision.

Là encore, les chercheurs ont fait une corrélation entre les enfants qui regardent la télévision pendant plus de trois heures par jour et les risques accrus de comportements antisociaux entre cinq et sept ans, tels que le vol ou l’agressivité.

Par contre, les chercheurs n’ont pas trouvé le même effet antisocial chez les enfants qui pratiquaient des jeux éducatifs et des jeux non violents sur ordinateur ou sur console, même si d’autres problèmes comportementaux et émotionnels ont été relevés chez ces enfants-là.

Ces études confirment la nécessité pour les parents d’être vigilants sur le temps que leurs jeunes enfants passent devant la télévision.

Cendrina Collet

Références
Childhood and Adolescent Television Viewing and Antisocial Behavior in Early Adulthood
Excessive TV in childhood linked to long-term antisocial behaviour
More Than 3 Hours of TV-Viewing in 5 Year Olds Linked to Antisocial Behaviour
Can Too Much TV in Childhood Cause Adult Antisocial Behavior ?
Les enfants regardent trop la télévision