Le syndrome ‘‘ADHD’’ (Attention Deficit Hyperactivity Disorder - trouble de l’attention avec hyperactivité, appellation rendue en français par ‘‘TDAH’’, trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité) correspond-il à une réalité ? Les psychiatres eux-mêmes ne sont pas d’accord entre eux.
Pour ses adversaires, le TDAH serait carrément une invention de laboratoires pharmaceutiques ayant « fabriqué une nouvelle maladie » pour étendre le marché d’un médicament réservé auparavant à la seule médecine vétérinaire, un calmant pour les chiens agités !
Pour ses partisans, il s’agirait au contraire d’une véritable affection, en grande partie responsable du naufrage scolaire observé chez certains élèves « décrocheurs. » Et à l’heure où l’excellence dès la maternelle semble un gage présumé de réussite future, on comprend que certains parents s’empressent de « médicaliser » l’échec scolaire de leur enfant au mépris du « droit à la différence ».
Certains médecins – dont l’un, fortement médiatisé - font l’apologie de la Ritaline ou de médicaments équivalents, qui permettent à l’enfant de devenir « normal » à l’école, c’est-à-dire calme et souvent apathique, et ainsi de pouvoir rentrer dans le cadre réclamé par le système scolaire. Une sorte de camisole chimique pour enfants inadaptés à l’école. Et, effectivement, ça marche. Mais à quel prix ?
Notre approche est complètement opposée : la plupart des enfants diagnostiqués « TDAH » sont juste des enfants normaux, mais inadaptés au système scolaire. Changeons la manière dont ces enfants sont enseignés, et ils redeviendront des enfants comme les autres.

Bruno Hourst

Références
Le trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité existe-t-il ?